Les conflits au travail et à la maison 

Quels outils nous apporte l’analyse transactionnelle pour les résoudre, les prévenir et conseiller nos clients ?

Lors de la conférence que j’ai faite à Lyon le 8 octobre 2016, pour l’association d’étudiants en AT ETG6 , j’ai abordé les points suivants :

  • comment j’ai réfléchi sur la résolution des conflits dans la vie quotidienne en utilisant les grilles de lecture de l’AT,
  • quels outils d’analyse des mécanismes des conflits et des modalités d’intervention j’ai empruntés ou mis au point moi-même,
  • quels savoir faire et savoir être je préconise d’acquérir dans le cadre du développement personnel.

Vous trouverez le détail de mon travail dans deux de mes livres :

  • Sortir des conflits (1ère et 2ème édition, chez InterEditions)
  • L’analyse transactionnelle en action (chez Ixelles).

Voici les outils d’analyse et les modalités d’intervention que j’ai abordés :

  • Dans quel état d’esprit aborder les conflits : l’OK-ness[1]
  • 1 – Situer le conflit dans le système pour vérifier l’opportunité de l’intervention :
    • les zones de conflits
    • la trousse de secours du Petit Sauveur (Claude Steiner)[2].
  • 2 – Le domaine intrapsychique :
    • l’impasse du premier degré, dite d’autorité; [3]
    • les oppositions à l’intérieur de l’état du moi Parent [4].
  • 3 – Le domaine relationnel :
    • Relation de type symbiotique :
      • faire expliciter la pensée.
    • Parasitage : type 1 et type 2 (Fanita English)[5]
      • Viser l’état du moi occulté
    • Jeux psychologiques :
      • Le triangle gagnant (Acey Choy)[6]
      • Identifier son point sensible[7]
    • 4 – Les Jeux de pouvoir :
      • les stratégies de Steiner [8]
      • les réponses transactionnelles croisées ( Karpman)[9]
      • croiser la transaction au niveau égal.
    • 5 – Les conflits d’intérêt : chercher les compromis.

Conclusion : les savoir être et savoir faire à développer pour la prévention.

[1] Berne : Que dites-vous après avoir dit bonjour ?

Ernst ; L’enclos OK : Une grille pour aller de l’avant avec l’autre. AAT N° 6

[2] L’analyse transactionnelle en action, p. 136

[3] L’analyse transactionnelle en action, p. 55

[4] L’analyse transactionnelle en action, p. 219 et 227

[5] English : Qui suis-je face à toi ? Hommes et groupes

[6] Acey Choy : Le triangle gagnant. AAT N°61

[7] L’analyse transactionnelle en action p. 139

[8] Steiner : L’autre face du pouvoir, Desclée de Brouwer

[9] Karpman : La gamme des 24 réponses possibles. AAT N°1, juin 1977.

Présentation de l’Analyse transactionnelle en action

Le 1er décembre 2016, je participerai à une présentation de livres organisée par l’association FREGAT. Je présenterai « L’analyse transactionnelle en action ».

Dans cet ouvrage je donne des exemples de la manière dont on peut utiliser les modèles de l’AT dans l’accompagnement de clients en difficulté dans leur vie personnelle ou professionnelle. Il s’agit essentiellement de pratiques au service des professionnels du conseil et du développement personnel.

La réunion se tiendra au FIAP, 30 rue Cabanis, 75014 Paris. D’autres écrivains et conférenciers seront présents. Pour plus d’infos, allez sur fregat.com.

Aide pour traiter les conflits

Le samedi 8 octobre je présenterai mon approche de la résolution et de la prévention des conflits dans la famille et au travail, à l’institut catholique de Lyon, campus saint Paul, 10 place des archives, dans le cadre d’une journée organisée par les étudiants en analyse transactionnelle adhérents à l’Institut Français d’Analyse Transactionnelle.

Voici le thème : Les conflits au travail et à la maison, Quels outils nous apporte l’analyse transactionnelle pour les résoudre, les prévenir et conseiller nos clients?
Stan Madoré et Eric Roland présenteront leur réflexion dans le champ de l’organisation et de la psychothérapie.

Vous pouvez vous inscrire au dernier moment à 9H30.
Je dédicacerai mon ouvrage : « Sortir des conflits » publié chez InterEditions.

Quelle place pour le sport dans la vie des femmes ?

Dans les périodes de grandes rencontres sportives comme l’Euro, les jeux olympiques, les grands tournois de tennis, le tour de France cycliste, avec leurs longues retransmissions télévisuelles, beaucoup de femmes se plaignent de l’invasion des écrans par le sport alors que beaucoup d’hommes organisent alors leur vie autour de la télé. Pourquoi cette différence alors que filles et garçons sont incités à une pratique physique égale durant leur scolarité ? « Sport » et « femmes » sont-ils peu conciliables ?
Lire plus loin