La promesse des contes : le bonheur si…

Qu’y a-t-il derrière le si ? Pour Chaperon rouge : si tu échappes au loup ! Pour la femme de Barbe Bleue : si tu ne poses pas de questions ! Pour la belle au bois dormant, ce serait si tu dors assez longtemps pour que se présente le bon prince ? Si tu restes bien sage et laisses faire ta famille ? Si tu es bien gentille ? bien soumise ? bien élevée ? Si tu rêves en attendant passivement le Prince Charmant, au lieu d’investir dans ton avenir ?

Lire plus loin

Pourquoi le matriarcat s’il existait serait-il plus juste que le patriarcat ?

On peut le penser si l’on met dans ce terme uniquement l’idée d’un pouvoir des femmes fonctionnant sur le modèle de celui des hommes, de manière hiérarchique. Selon Heide Goettner Abendroth [1], il subsiste sur terre des restes de sociétés matriarcales d’égalité et de partage entre les sexes. Elles présentent des modes de pensée, des pratiques sociales, religieuses, amoureuses très différentes des nôtres.

Lire plus loin

La domination masculine est-elle un mythe dépassé?

Le modèle de famille proposé dans les contes de fées a été profondément changé au cours des dernières décennies au moins dans notre société occidentale. L’éducation des femmes et les luttes féministes en sont la cause. Est-ce que pour autant que la domination masculine a disparu ?

 Certains (ce sont en général des hommes) croient que le patriarcat n’est plus et je les crois sincères, ce qui ne veut pas dire qu’ils ont raison. Ils ne sont tout simplement pas conscients de leurs privilèges en tant qu’hommes. Ainsi, l’un d’entre eux m’a-t-il affirmé que la différence de salaires entre femmes et hommes était une des dernières traces du caractère patriarcal de notre société. Dans la vie quotidienne des couples, pour lui l’égalité est assurée, parfois trop bien. Lire plus loin