Mémoire oubliée de l’esclavage

J’enchaine sur l’intervention de Céline Calvès sur facebook à propos de la commémoration de la mort de Napoléon, l’homme qui a rétabli l’esclavage que la Convention avait aboli.

Entre abolition de l’esclavage à la révolution et rétablissement de l’esclavage par Napoléon en 1802, que lire sur cette période ?

  • le grand roman d’Alejo Carpenter : Le siècle des lumières raconte l’installation à la Guadeloupe, reconquise sur les Anglais, du nouveau commissaire Victor Hugues, qui proclame l’abolition, votée par la convention montagnarde, mais sans appliquer une réelle libération des esclaves qui doivent continuer à effectuer un travail « forcé » sur les plantations. Il mène une guerre de course sans réussir à reprendre les autres îles. La Martinique, occupée par les Anglais entre 1793 et 1802, reste à l’écart de la mesure. Je me souviens du passage où Victor Hughes sur le bateau qui l’amène contemple la guillotine, instrument sinistre du pouvoir du commissaire de la république en cette période de guerre contre le reste de l’Europe.
  • Le beau livre d’André Schwarz-Bart : La mulâtresse Solitude récit de la vie d’une « femme debout » contre le rétablissement de l’esclavage, comme l’a signalé Céline Calvès.
  • Sans oublier Simone Schwarz-Bart, sa femme, auteure de Pluie et vent sur Telumée Miracle.
  • Pour entrer dans le monde antillais, lire un roman de Joseph Zobel, la rue case nègres. Il y a là un récit d’une veillée funèbre scandée par les chants qui est splendide, magique. On y découvre que la période de l’esclavage est plus proche qu’on ne le croirait quand on mesure le temps par génération : si ton grand-père t’a raconté ce que son grand-père lui racontait , on y est presque !

Je dis non à la solitude, comment créer des liens et les entretenir.

Je  vous propose dans ce nouvel ouvrage quelques clés inspirées de l’analyse transactionnelle pour acquérir de nouvelles compétences relationnelles afin de faciliter les échanges de qualité avec les membres de vos réseaux qu’ils soient sociaux ou intimes. Il s’agit d’échapper au piège de la solitude qui nous menace trop souvent et de créer des liens répondant à nos besoins. Nous repèrerons les automatismes destructeurs à corriger et les choix positifs possibles pour créer autour de vous le cercle relationnel chaleureux auquel vous aspirez.

LES RUBRIQUES :

  • La famille d’origine : les modèles
  • Les amis : de l’enfance à la vie d’adulte
  • La vie professionnelle et ses variétés de statuts
  • La vie amoureuse, conjugale et familiale, sa place dans nos vies

 

Numéro Une, un film à voir de toute urgence!

Quand un réseau de femmes d’influence (il y en a !) propose à Emmanuelle Blachey (Emmanuelle Devos) de l’aider à prendre la tête d’une entreprise du CAC 40, pourquoi hésite-t-elle, alors qu’elle est une professionnelle internationalement reconnue, membre du comité exécutif de son entreprise, le géant français de l’énergie ?

Lire plus loin

Nos différences peuvent devenir des ressources

Nous allons voir comment l’analyse transactionnelle permet d’explorer les différences entre les gens et à l’intérieur de la personne. Ce faisant, elle facilite notre ouverture au monde et aux autres et nous permet d’identifier ce qui nous unit et peut nous rassembler. Lire plus loin

Des guides d’entretien en relation d’aide

Pour chacun des chapitres de mon dernier livre : L’analyse transactionnelle en action ( Les concepts clés et leur application au quotidien) j’ai écrit  une application. Elle peut servir au lecteur et à la lectrice pour comprendre comment on travaille en analyse transactionnelle avec le client en proposant  une ou plusieurs méthodes. Les concepts  servent de guides dans l’entretien avec le client.

Lire plus loin